Arnaud et Jean-Marie Larrieu

Films in our catalogue

To Paint or Make Love

William and Madeleine live in a town at the foot of mountains. Married for a long time, faithful to each other and in love, they lead a quiet life. Their only child, Elise, moving to Italy, they have nobody but themselves to look out for. During one of her (...)

A REAL MAN

During a party somewhere in Paris, an apprentice filmmaker, Boris, and a young executive, Marilyne, play at being a loving couple when they've only just met. They end up really falling in love. Five years later, Marilyne, accompanied by Boris and their two (...)

Biography

Tout comme son frère Arnaud Larrieu, Jean-Marie Larrieu se passionne très tôt pour le cinéma grâce à un grand-père originaire des Hautes-Pyrénées qui aime tourner des films d'altitude en 16mm. A l'adolescence, les deux frères prennent l'habitude de filmer en super-8. Après avoir raté le concours de la FEMIS, Jean-Marie Larrieu étudie la littérature et la philosophie. Malgré cet échec, à partir du milieu des années 80, les frères Larrieu tournent de nombreux courts métrages récompensés dans quelques festivals : Court métrage (1987), Temps couvert (1988), Les Baigneurs (1991), Ce jour-là (1992) ou encore Bernard ou les apparitions (1993). Arnaud et Jean-Marie mettent deux ans à peaufiner le scénario de leur premier long, Fin d'été, l'histoire des retrouvailles entre un ingénieur et son père ancien soixante-huitard. En 1999, tous deux dirigent Mathieu Amalric dans La Brèche de Roland, un moyen métrage sur les vacances tumultueuses d'une petite famille en pleine montagne. Puis, en 2001, c'est Hélène Fillières qui tourne sous leur direction dans le court métrage Madonna à Lourdes. Les deux cinéastes réuniront les deux comédiens dans Un homme, un vrai (2003), un film sur l'évolution d'un couple à trois périodes différentes. Peindre ou faire l'amour (2005) est leur deuxième long metrage.