Notice: Undefined index: RECHERCHE_GLOBAL in /var/www/vhosts/pyramidefilms.com/inter/templates/distribution/index.php on line 113

Brigitte Roüan

Films in our catalogue

Post coitum, animal triste

Diane loves her husband tenderly. An ideal housewife, she is naturally an attentive and caring mother. In addition to her happy wedded life she has a fulfilling job working in a publishing house. She lives in Paris. Life is good for her. Then one day she (...)

Housewarming

Chantal Letellier is an "admirable woman". She is a lawyer and she never loses a case. She may be a pit bull at work but she's a pigeon in her private life. A divorcee whose ex-husband remains a good friend, she lives with her two very nice but very spoiled (...)

Biography

Délaissant ses études à Sciences-Po, la jeune Brigitte Rouan enchaîne les cours de théâtre. Elle apparaît au cinéma en 1971 dans Out 1, le film-fleuve de Jacques Rivette, qui marque le début d'une carrière menée hors des sentiers battus. On aperçoit bientôt chez Resnais (Mon oncle d'Amérique) cette comédienne exigeante, qui trouvera de beaux rôles chez Stévenin (Double messieurs) et Vecchiali (Le Cafe des jules). Dans les années 70, Brigitte Rouan multiplie pièces de théâtre et téléfilms : elle campe le Dr Hélène dans la très populaire série Médecins de nuit. Mais la bouillonnante actrice, qu'on retrouve notamment dans Bar des rails, le premier film de Cédric Kahn, et Le Temps du loup de Haneke, reste fidèle au cinéma d'auteur. En 1992, sa composition de mère au bord de la folie dans Olivier, Olivier d'Agnieszka Holland lui vaut le Prix d'interprétation au Festival de Valladolid. Brigitte Rouan passe à la réalisation dès 1985 avec Grosse, César du meilleur court-métrage. Son premier long, Outremer (1990), présenté à la Semaine de la Critique à Cannes, relate le destin de trois soeurs dans l'Algérie des années 50. Interprétée par Nicole Garcia, Marianne Basler et la cinéaste elle-même, cette chronique sensible aux accents autobiographiques est saluée par l'ensemble de la presse. Mais Rouan, esprit libre et frondeur, devra attendre sept ans avant de pouvoir réaliser son film suivant. Post-coitum, animal triste - un titre extrait de L'Art d'aimer d'Ovide - est le portrait tragi-comique d'une femme mûre et mariée, dévorée par sa passion pour un jeune homme. L'énergie déployée par Rouan devant et derrière la caméra et sa désarmante sincérité font tout le prix de ce second opus, lui aussi très remarqué. Après Sa mère, la pute, tourné pour la télévision, elle signe en 2004 Travaux, on sait quand ça commence..., avec cette fois Carole Bouquet dans le rôle principal.